lundi, janvier 16, 2006

J'ai serré la cuillière à Sarkozy !


Nous avons reçu un coup de fil le vendredi pour le lundi. L'UMP souhaite notre participation pour une table ronde au sujet de la loi sur les droits d'auteurs et droits voisins sur Internet. Chiche ! Pierre et moi montons donc à Paris, rue de la Boëtie. Je prends l'ascenceur avec Goldman, mise en confiance ! Sur place, Sarkozy gère la table ronde et prend pas mal de notes. Les interventions de Pascal Nègre et autres PDG de fnac sont convenues, genre peer 2 peer c'est l'axe du mal. Goldman, plus vindicatif voire caustique/ironique, utilise le terme de racaille pour qualifier les P2Pistes. Calojero, je n'ai pas compris ce qu'il a dit. Loïc Le Meur a pris la parole pour introduire des concepts alternatifs comme Jamendo. J'ai donc pris la parole pour témoigner de l'expérience Creative Commons, Peer 2 peer ... Après quelques explications, les remarques sont plutôt positives, genre oui pourquoi pas, et Sarkozy re-phrase : les artistes qui le veulent, doivent pourvoir mettre à dispo leur musique. Tarik a terminé par l'opportunité que représente Internet pour l'entrepreneuriat.

En tout cas, super éclairage !

Bon rien ne se décide dans ce genre de réunion, mais cela était une occasion réussie de rendre le débat moins réducteur. Le peer to peer n'est pas (forcément) illegal, ça n'est qu'une (excellente) technologie. Il n'y a pas que 2 extrêmes : payant et légal ou bien gratuit et illegal : en effet, jamendo c'est gratuit et légal. Il n'y a pas que 2 extrêmes : copyright, drm ou domaine public : en effet creative commons permet de moduler les droits donnés au public.

2 commentaires:

polisson a dit…

Sur la photo, on dirait bien Didier Barbelivien derrière (Elle un peu...). Que du beau monde !

La prochaine fois serre la paluche à Didier.

polisson a dit…

Eh mais y'avait Jean-jacques Goldmann (de dos sur la photo), le pied quoi (La bas, tout est neuf).
Il manquait plus que Patrick (BRUEL) et le tour de table était joué (place des grands hommes).
Bravo encore.