vendredi, juin 16, 2006

Jamendo aux states !


Pierre et moi sommes américanophiles, nous essayons de nous rendre pour notre boulot dans la Silicon Valley une fois par an. Un peu comme un pelrinage à la Mecque des informaticiens-entrepreneurs. Cette année était exceptionnelle, en effet, nous étions même conviés à montrer Jamendo dans plusieurs conférences.

Cela a commencé à "Under the radar" dans les locaux de Microsoft à Mountain View. Cette conférence était vraiment fantastique, elle s'est terminée par une interview de Denmark West (Vice président "strategy" de MTV networks) par un journaliste de CNET. A la question "Denmark qu'as-tu vu d'interessant à la conférence", il n'a cité qu'un nom, jamendo.

Nous sommes allés ensuite à "Internet Venture Fair" à San José. Nettement moins bien pour nous. En effet, essentiellement des boites qui en étaient à leur deuxième ou troisième tour, qui levaient des montant de l'ordre de 20 millions de dollars. Les visiteurs étaient en rapport avec ce genre d'investissements, clairement une erreur de casting pour nous, tout en étant une expérience riche de contacts.

Nous avons fini par Supernova 2006, où nous étions de simples visiteurs. De l'avis de beaucoup de présents, le contenu de la conférence était peu intéressant. Seule la sous-conférence "connected innovator" était bien, avec notament présentation de netvibes, vpod.tv, ether et d'autres. Enfin, les contacts dans le lobby étaient de grande qualité. Nous avons donc pas mal de pistes à suivre, nous nous rendons bien compte que notre vision de la musique libre reçoit un vif intérêt, reste à convertir quelques business angels de nous faire confiance dans notre capacité à executer cette vision.

3 commentaires:

alex a dit…

Post intéressant. Je vais réfléchir au pélerinage Nord-Américain...

On en a un peu parlé, mais je crois que le chemin est difficile pour développer quelque chose qui est en rupture avec les traditions établies. Même quand cette chose est clairement dans la bonne orientation par rapport à l'avenir.

C'est sans doute ce qui a fait dire à J.F. Kennedy que "la victoire a cent pères et la défaite est orpheline"... Si vous persévérez, je pense que vous verrez combien le monde peut parfois être paradoxal car nombreux seront ceux qui voudront vous aider lorsque vous n'en aures plus tant besoin.

Jamendo est un aventure fascinante et il faut la travailler avec les moyens disponible si c'est humainement possible.

Ben Othman a dit…

Guten tag herr Kratz,
Merci pour ce grand effort que vous faite a Jamendo et une bonne chance pour l´avenir.
Ben Othman

Max a dit…

C'est vrai que c'est cool ce que vous faites. Merci beaucoup et longue vie à Jamendo !

Max